3 filtres pour sublimer vos photos de paysages

 Les 3 meilleurs filtres pour faire de la photo de paysage

Avoir un appareil photo performant et maîtriser la technique est un bon point de départ pour réussir ses photos de paysages. Mais, ce n'est pas toujours suffisant... Dans certaines situations les filtres optiques peuvent s'avérer indispensables.

D'ailleurs, si la plupart des photographes professionnels les utilisent, ce n'est pas un hasard ! Les filtres permettent d'apporter ce petit plus qui peut faire toute la différence.

Découvrons ensemble les 3 filtres que tout photographe de paysage devrait avoir dans son sac photo.

Le filtre polarisant

Le filtre polarisant a beaucoup d'atouts qui risquent de ne pas vous laisser insensibles. C’est d’ailleurs l'un des seuls filtres dont les effets ne peuvent pas (ou difficilement) être reproduits au post-traitement.

Il permet tout d’abord de renforcer le contraste et la saturation des couleurs : le ciel est plus bleu, l'herbe et le feuillage des arbres sont plus verts, les nuages ressortent mieux, etc.

L’avantage avec le polarisant, c’est que le résultat est observable avant même de prendre la photo. Vous n'avez qu'à regarder dans le viseur et tourner la bague de réglage pour doser l’intensité du filtre.

Pour bien vous rendre compte de son impact, regardez les deux photos ci-dessous prises à quelques minutes d'intervalle. La seule chose qui diffère est l'utilisation d'un filtre polarisant.

Sans filtre polarisant

 Une photo de paysage prise sans filtre polarisant

Cette photo a été prise en début d’après-midi et les éléments du paysage sont un peu écrasé par la forte lumière. Le ciel est pâle et les couleurs manquent d’éclat.

Eh bien, c’est justement lorsque la lumière n’est pas idéale que le filtre polarisant est le plus utile ! Regardons ce que le filtre polarisant apporte avec cette deuxième photo prise quelques minutes plus tard.


Avec filtre polarisant

 Une photo de paysage prise avec un filtre polarisant circulaire

Le polarisant a été très efficace pour diminuer la luminosité du ciel. Le bleu est plus intense et le paysage est davantage mis en valeur. Vous pouvez aussi remarquer que la couleur verte de l’herbe et des arbres est plus saturée que sur la photo précédente.

Enfin, et c’est plus subtil, le filtre polarisant a permis d’atténuer une partie du voile atmosphérique et de renforcer le contraste. Les détails du paysage ressortent mieux et l’impression de netteté est plus grande.

Mais ce n'est pas tout… Le filtre polarisant a une autre particularité vraiment intéressante : il élimine les reflets de la plupart des surfaces. Si vous photographiez un lac ou une rivière, par exemple, vous n'avez plus à vous soucier des reflets disgracieux à la surface de l'eau.

Une fois encore, je vous propose de regarder un exemple pour bien vous rendre compte de ses effets. Ici aussi, la seule différence entre les deux images est l’utilisation d’un filtre polarisant.

Sans filtre polarisant

 Une rivière photographiée sans filtre polarisant

Avec un filtre polarisant

 La même rivière photographiée avec un filtre polarisant

Vous pouvez remarquer que la plupart des reflets à la surface de la rivière ont disparu. Cela permet de mettre en évidence la clarté de l'eau et de mieux voir le fond de la rivière.

Vous pouvez aussi vous rendre compte que le polarisant a joué un rôle important pour diminuer les reflets à la surface des végétaux. La différence de rendu est saisissante : les couleurs sont plus flatteuses et on observe à présent la “vraie” couleur du feuillage.

Le filtre densité neutre

Le filtre densité neutre (ou filtre ND) permet de réduire la quantité de lumière qui rentre dans l'appareil photo et ce, sans affecter les couleurs (c'est pour cette raison qu’on parle de filtre neutre). La quantité de lumière arrivant jusqu'au capteur étant moins importante, il est nécessaire d'utiliser un temps de pose plus long pour exposer correctement la photo.

Le filtre densité neutre, vous l'avez compris, est l'accessoire idéal si vous souhaitez photographier en pose longue. En utilisant cette technique, vos photos de paysage vont prendre une autre dimension et vous allez pouvoir aller au-delà de la classique photo de paysage.

L'eau est probablement l'élément qui se prête le mieux à la pose longue. Avec un filtre densité neutre vous pourrez sublimer les cascades, les rivières ou les paysages de bord de mer.

Il existe différents modèles en fonction de la quantité de lumière qui est filtrée. Par exemple, un filtre ND2 ne laisse passer que 50% de la lumière. Il faut donc doubler le temps de pose pour conserver la même exposition.

Autre exemple : un filtre ND1000 ne laisse passer que 0,1% de la lumière et il faut donc multiplier le temps de pose par 1000 pour conserver la même exposition. Avec les modèles les plus opaques, vous pourrez photographier en pose longue à n'importe quel moment de la journée.

Sans filtre ND
ISO 200 - f/16 - 1/50 s

 Un coucher de soleil photographié sans filtre densité neutre

Avec un filtre ND1000
ISO 200 - f/16 - 20 s

 Le même paysage photographié avec un filtre densité neutre ND1000

Avec un filtre ND1000, j'ai pu utiliser un temps de pose de 20 s et obtenir un rendu complètement différent ! Grâce à ce long temps de pose, le mouvement des vagues a été enregistré et la surface de l'eau a pris un aspect vaporeux.

Le filtre dégradé neutre

Le filtre dégradé neutre permet lui aussi de diminuer la quantité de lumière mais seulement sur une partie de l'image.

Si vous vous êtes déjà retrouvés avec un ciel blanc ou délavé sur vos photos de paysage alors qu'il était bleu au moment de la prise de vue, vous allez rapidement comprendre l'intérêt de ce filtre.

Les appareils photo ne sont pas aussi performants que l’œil humain pour gérer de forts écarts de luminosité. Lorsque la scène est trop contrastée, la dynamique du capteur est insuffisante pour exposer correctement tous les éléments de la scène. Il faut alors faire un choix : exposer pour le ciel ou exposer pour le sol.

C'est dans ce genre de situation que le filtre dégradé neutre prend toute son importance. Grâce à son dégradé, il permet de réduire les écarts de luminosité entre le ciel et le sol. Différents modèles existent avec des transitions plus ou moins progressives entre la zone la plus claire et la plus foncée du filtre.

Certains modèles de filtres dégradés neutres se vissent directement sur l'objectif. Ils sont très simples d'utilisation. Mais vous serez limités en termes de composition car il faudra positionner la ligne d'horizon au centre de l'image. Si vous souhaitez avoir plus de flexibilité, vous devrez utiliser un porte-filtre et des filtres encastrables.

Sans filtre dégradé

 Une photo prise sans filtre avec un ciel trop clair

Avec un filtre dégradé

 Une photo prise avec un filtre dégradé neutre pour obscurcir le ciel

En utilisant un filtre dégradé monté sur un porte-filtre, j'ai pu diminuer les écarts de luminosité entre le haut et le bas de l'image. Avec le filtre dégradé ma photo est plus équilibrée, le ciel a retrouvé de la matière avec des nuages qui ressortent bien mieux.

Conclusion

J'espère vous avoir convaincus de l'utilité que peuvent avoir les filtres en photo de paysage. Si vous voulez passer moins de temps au post-traitement, vous pourrez dès la prise de vue obtenir d'excellents résultats… Et éviter des prises de tête devant votre ordinateur.

Un dernier conseil : privilégiez les filtres de qualité ! Il serait dommage d'avoir investi dans un bon objectif et d'utiliser un filtre de qualité médiocre.

Est-ce que vous pratiquez la photo de paysage ? Avez-vous déjà utilisé l'un de ces filtres ? N'hésitez pas à laisser un commentaire pour faire part de votre expérience ou pour poser une question.