Comment faire la mise au point sur des sujets en mouvement ?

technique photo

Dans cet article, je vais vous parler d’une méthode géniale pour faire la mise au point sur des sujets en mouvement.

Si vous avez des difficultés pour prendre des photos nettes avec des sujets qui bougent, alors je vous conseille de lire la suite !

Je pense que vous n'allez pas me contredire : faire une bonne mise au point avec des sujets en mouvement n’est pas toujours très simple.

Les systèmes autofocus ont énormément progressé ces dernières années, mais ils ont encore des limites… Et l’une de ces limites est leur capacité à suivre des sujets qui se déplacent.

Si vous avez déjà essayé de photographier un sujet un peu remuant, vous devez sûrement voir de quoi je parle…

La mise au point se fait souvent à côté du sujet, l’autofocus patine et il a toujours un temps de retard. Bref, c’est la galère !

Alors, on peut se lamenter sur son sort et se dire que son appareil n’est pas assez performant.

Mais il faut voir 2 choses :

  1. Même si un appareil photo haut de gamme accroche mieux les sujets en mouvement, il ne fait pas des miracles…
  2. Quand une difficulté se présente, il y a souvent un moyen de la contourner et d’arriver quand même au résultat que l’on veut.

Pourquoi essayer de suivre désespérément un sujet si on sait à l’avance que l’autofocus ne pourra pas l’accrocher ?

Une fois que l’on sait ça, il ne sert plus à rien de s’acharner avec une méthode qui est vouée à l’échec.

Il faut réfléchir à une stratégie différente pour compenser les faiblesses de notre matériel.

 
La méthode que je vais vous présenter est toute simple.

Au lieu d’essayer de suivre le sujet, la meilleure chose à faire est d’anticiper son mouvement.

Voyons tout cela en détail.

La première étape consiste à observer le sujet.

Quand vous voulez photographier un sujet en mouvement, inutile de coller tout de suite votre œil dans le viseur.

Essayez plutôt d’observer son mouvement. Dans quel sens se déplace-t-il ? Quelle est sa vitesse ? Est-ce qu’il suit une trajectoire linéaire ou aléatoire ?

L’intérêt de cette phase d’observation, c’est que vous allez pouvoir en déduire où le sujet va passer.

Si votre sujet a une trajectoire linéaire, vous allez pouvoir prédire la zone où il va passer quelques secondes plus tard.

Par exemple, il est assez facile de deviner quel chemin va emprunter un coureur à pied ou un cycliste.

Si votre sujet a une trajectoire aléatoire, il est fort probable qu’il passe plusieurs fois au même endroit.

Par exemple, un oiseau se pose souvent sur la même branche, un insecte revient régulièrement butiner la même fleur, etc. Tout est une question de patience.

Si vous avez bien observé comment se déplace le sujet, vous avez déjà fait une grosse partie du travail.

La deuxième étape consiste à cadrer et à faire la mise au point sur la zone où le sujet doit passer.

Comme ça, ce n’est pas vous qui courrez derrière le sujet. C’est lui qui va venir à vous !

Une fois que vous avez déterminé la zone où le sujet va passer, il suffit de faire une mise au point au préalable sur cette zone.

Pour cela, vous pouvez effectuer la mise au point sur un élément qui se situe dans le même plan ou à une distance équivalente de la zone où le sujet est censé passer.

Il ne vous reste plus qu’à attendre que le sujet se présente pour appuyer sur le déclencheur.

Et comme vous avez déjà fait votre mise au point au préalable, vous êtes certain de ne pas vous rater.

Ce qui est magique avec cette méthode, c’est qu’elle marche avec n’importe quel appareil photo.

Vous n'avez pas besoin d’avoir un autofocus de compétition pour réussir votre mise au point. Elle marche même avec un appareil photo d’entrée de gamme, car tout repose sur l’anticipation.