Stage photo au Costa Rica : Compte rendu 2019

Voyage-photo-costa-rica.jpg

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous faire un retour détaillé sur le stage photo que j’ai animé cette année au Costa Rica. Après une première édition en 2018, c’est la deuxième année que je proposais ce stage thématique. Une fois encore ça a été une belle aventure, avec un groupe très sympa et beaucoup de magnifiques photos !

Pour cette nouvelle édition, j’ai accompagné un groupe de 5 photographes passionnés sur les routes du Costa Rica. Martine et Nicole avaient fait le voyage depuis la Belgique tandis qu’Agnès, Daniel et Martine étaient venus de France.

Au programme du stage j’avais prévu des grands classiques comme le quetzal resplendissant, les colibris de montagne, la rainette aux yeux rouges ou les spectaculaires couchers de soleil sur l’Océan Pacifique. Nous avons eu également quelques belles surprises avec des espèces étonnantes que nous n’avions pas vues l’année précédente.

Sans plus tarder, je vous propose de découvrir les moments marquants de l’édition 2019 de mon stage photo au Costa Rica !

Le stage photo en quelques mots

Si vous n’avez pas suivi les préparatifs de ces derniers mois, je vous rappelle rapidement le concept de mon stage photo. L’idée est d’emmener un petit groupe de photographes amateurs pour un stage en immersion au Costa Rica.

Durant le séjour, nous visitons des spots que j’ai triés sur le volet pour pratiquer la photo d’animaux et de paysages dans les meilleures conditions. Les participants ont ainsi la garantie de voir beaucoup d’animaux et de ramener de superbes photos.

Le séjour est ponctué de présentations en salle dans le but d’approfondir des thèmes que les participants sont amenés à pratiquer durant le stage. Cette année, j’ai assuré des présentations sur le flash pour la photo nature, sur la photo de paysage et sur la pose longue.

Enfin, pour garantir un stage de grande qualité, le nombre de places est limité à 6 photographes au maximum. Cela me permet d’assurer un accompagnement personnalisé et d’avoir une grande disponibilité pour chaque participant. C’est quelque chose auquel je suis particulièrement attaché.

Ainsi, les participants peuvent avoir un retour en direct sur les photos qu’ils prennent et corriger le tir si besoin. Je suis également disponible pour répondre à toutes les questions et pour les aider à surmonter les blocages ou les difficultés qu’ils rencontrent. C’est tout l’intérêt de faire un stage en petit groupe !

Au cœur de la biodiversité

Vous devez déjà probablement savoir que le Costa Rica est un point chaud de la biodiversité mondiale. Le chiffre suivant résume à lui seul ce pays unique. Le Costa Rica abrite 5% des espèces animales et végétales de la planète sur un territoire 10 fois plus petit que la France !

Cette année encore, nous avons pu aller à la rencontre de cette biodiversité incroyable et la photographier en détail. Voici quelques-uns des sujets emblématiques que nous avons croisés tout au long du séjour.

Dans la région du Río Tárcoles nous avons concentré nos efforts sur les oiseaux des zones humides. Dans ce lieu enchanteur, nous avons pu voir une grande quantité d’espèces : des vautours, des martins-pêcheurs, des anhingas d’Amérique, des ibis, des pélicans, des frégates, des cormorans et une grande variété d’aigrettes et de hérons.

Dans les forêts humides de basse altitude, ce sont les mammifères qui ont été à l’honneur. Nous avons notamment fait la rencontre d’un paresseux à 3 doigts qui était perché dans un arbre à seulement quelques mètres de hauteur. Il nous a regardés avec curiosité pendant un long moment, alors que nous étions concentrés pour essayer de prendre la meilleure photo possible.

Un peu plus tard nous sommes tombés sur des singes capucins qui se sont laissés photographiés pendant de longues minutes. C’est toujours impressionnant de voir l’agilité avec laquelle ces petits singes se déplacent d’arbres en arbres. Un mâle dominant a fait l’animation en sortant ses canines et en agitant des branches pour nous rappeler de garder une distance suffisante avec ses congénères.

Dans les forêts de montagne, nous avons consacré une partie de notre temps à photographier le mythique quetzal resplendissant. Et cette année encore, nous étions sur place à la meilleure période de l’année.

Un poussin était né quelques jours avant notre visite à quelques kilomètre de notre lodge. Nous avons pu photographier plusieurs séquences de nourrissage avec le mâle et la femelle qui se relayaient pour apporter de la nourriture au nid. Avec les quetzals le spectacle est grandiose à chaque fois et il est difficile de s’en lasser !

À proximité des points d’eau, nous avons photographié plusieurs espèces de grenouilles aux couleurs étonnantes. Pendant la journée, le dendrobate doré a fait l’objet d’une session macro. Lors de nos sessions nocturnes, c’est la fameuse rainette aux yeux rouges qui a fait le bonheur des participants.

Parmi les autres animaux emblématiques, je suis obligé de vous parler des colibris de montagne. Nous avons photographié cette année une dizaine d’espèces différentes.

Nous avons pu obtenir des photos très variées avec des individus posés sur des branches ou se nourrissant du nectar des fleurs. Observer et photographier des colibris dans leur milieu naturel est toujours un moment magique !

De belles surprises…

Un stage photo nature où tout est programmé à l’avance manquerait de piquant. Fort heureusement, cette année nous avons également eu quelques belles surprises qui ont ajouté une saveur particulière au séjour.

Parmi les rencontres inattendues, nous avons eu la chance de voir à plusieurs reprises l’organiste à sourcils jaunes. Derrière ce nom très imagé se cache un petit oiseau au plumage étonnant composé de vert, de jaune et de bleu.

Cet oiseau endémique du Costa Rica et du Panama est plutôt difficile à observer et nous n’avions pas eu la chance de le rencontrer l’année dernière. Lors de cette édition 2019, nous avons pu le photographier à plusieurs reprises dans deux lieux différents.

Nous avons aussi eu l’occasion de voir un toucanet émeraude à seulement quelques mètres de nous. Parmi les 7 espèces de toucans que l’on peut rencontrer au Costa Rica, le toucanet est l’espèce la plus petite. C’est fascinant de voir ces oiseaux se déplacer avec leur étrange bec, d’autant plus quand cela se passe juste devant nos yeux.

Parmi les autres oiseaux intéressants, on peut citer le ptilogon à longue queue. Ce passereau de montagne est lui aussi endémique du Costa Rica et du Panama. Il nous a rendu visite à de nombreuses reprises dans l’un des lodges où nous avons séjourné.

Sur les berges du Río Tárcoles, nous avons croisé la route d’une fratrie de bébés crocodiles qui étaient nés quelques jours avant notre visite. Les conditions n’étaient pas idéales pour la photo avec une lumière dure et un contraste marqué entre ombre et lumière. Mais le fait de voir tous ces petits crocodiles nager autour de leur mère était un moment émouvant.

Enfin, je dois vous parler de cette petite grenouille de verre réticulée que nous avons rencontrée lors d’une sortie nocturne. Si certaines grenouilles comme la rainette aux yeux rouges sont plutôt abondantes au Costa Rica, les grenouilles de verre sont bien plus rares et difficiles à observer.

La grenouille de verre réticulé mesure à peine 2 cm et elle tire son nom de son abdomen translucide qui laisse apparaître ses organes internes. Mais elle a une autre particularité très intéressante : des yeux absolument captivants avec un iris jaune ponctué de petits points violets !

Des paysages splendides

Si le Costa Rica abrite une biodiversité exceptionnelle, il ne faut pas oublier pour autant la beauté et la diversité de ses paysages. Même si le programme du stage était plutôt axé sur la photo d’animaux, nous avons eu l’occasion de photographier de magnifiques paysages durant le séjour.

Sur les plages de l’Océan Pacifique, nous nous sommes concentrés sur les couchers de soleil. Nous avons été particulièrement gâtés à Tárcoles où le ciel s’est embrasé de couleurs chaudes pendant de longues minutes. Un instant i-nou-bli-able !!

À Dominical, nous nous sommes calés sur un promontoire face à l’Océan Pacifique. Juste devant nous, une petite île déserte émergeait à quelques centaines de mètres du rivage. Il ne nous restait plus qu’à attendre que le ciel se pare de teintes orange, roses puis mauves au fil des minutes. Le moins que l’on puisse dire c’est que nous n’avons pas été déçus du spectacle !

Dans les montagnes de la Cordillière de Talamanca, l’ambiance était radicalement différente. Nous étions en plein coeur de la forêt de nuages dans un écosystème typique d’altitude. Nous nous sommes positionnés sur les berges d’un torrent de montagne qui serpente à travers la forêt. C’était le spot idéal pour que les participants puissent pratiquer la pose longue !

Un groupe convivial et un guide au top

Quand on fait un stage photo, tout ce qui touche à la photo occupe évidemment une place centrale pendant le séjour.

Mais il est important de préciser que la vie de groupe est un autre point essentiel. Comme l’année dernière, j’ai eu la chance de voyager avec des personnes très sympathiques et tout s’est passé à merveille. Il faut dire aussi que le fait de partir en petit groupe permet de créer une cohésion entre les participants et des échanges plus riches.

Nous avons passé des moments studieux lors des présentations en salle. Nous avons eu des moments d’émerveillement devant les beautés de la nature. Nous avons eu des moments d’euphorie lorsqu’une belle photo venait d’être prise. Et nous avons partagé beaucoup de moments de convivialité et de rigolade tout au long du séjour !

Je souhaite aussi dire quelques mots sur Federico qui a été notre chauffeur et notre guide pendant le stage. Federico est un guide naturaliste expérimenté qui sillonne les routes du Costa Rica depuis plus de 35 ans.

Grâce à son français impeccable, il a permis au groupe d’apprendre plein de choses sur l’histoire, la géographie et la culture du Costa Rica. Ses connaissances naturalistes ont été d’une grande aide pour identifier certaines espèces et pour mieux comprendre les comportements que nous avons pu observer.

Et je dois dire que sa bonne humeur permanente et son humour ont contribué à mettre une bonne ambiance au sein du groupe.

Je profite donc de ce compte rendu pour remercier les participants du stage ainsi que Federico pour tous les bons moments que nous avons passés ensemble !

Le Bilan

J’espère vous avoir donné un bon aperçu de l’édition 2019 de mon stage photo au Costa Rica.

Cette année encore le stage photo a tenu toutes ses promesses. Les animaux et les belles lumières étaient au rendez-vous, avec quelques belles surprises à la clé. Les participants ont pu apprendre de nouvelles techniques de prise de vue et avoir un regard critique sur leurs photos. Et la vie de groupe a été rythmé par une belle convivialité. Tous les ingrédients étaient réunis pour que ce soit une réussite !

Il va sans dire que les participants sont rentrés à la maison avec des cartes mémoire remplies de belles images et des souvenirs inoubliables plein la tête. J’ai hâte de voir leurs photos dans les semaines qui viennent !

Vous voulez participer au prochain stage en 2020 ?

Si ce compte rendu vous a donné envie et que vous souhaitez vivre vous aussi une expérience unique au Costa Rica, les inscriptions pour le stage 2020 sont ouvertes !

Cliquez ci-dessous pour voir la page de présentation du stage et connaître tous les détails pratiques.